Salut les campeurs, et haut les coeurs !

L’année dernière, j’ai découvert le plaisir de participer aux camps NaNoWriMo. J’aurais aimé participer au vrai NaNo, mais mon boulot de libraire traînait un peu dans mes pattes en novembre, et je n’ai pas eu l’énergie de me plonger comme je le voulais dans mes projets d’écriture. Qu’importe, ce ne fut que partie remise !

En revanche, en juillet dernier, j’ai écrit une petite centaine de pages d’un projet intitulé « Le Sang et la Guerre ». À la base, je désirais participer à l’appel à textes lancé par les éditions du Fleuve pour lancer leur collection Outre Fleuve. Il fallait rendre le texte pour fin octobre, et celui-ci devait traiter de deux sujets : nouveaux mondes et trahisons. Seulement, le projet prit tant d’ampleur que je fus obligée de le mettre de côté pour un moment. Et puis, il y avait le tome 2 de Paradoxes qui attendait d’être imprimé, et le tome 1 qu’il me fallait retravailler…

Bref, cette année, je suis bien décidée à avancer dans ce roman de fantasy à l’occasion du camp NaNo !

Pour ceux qui ne connaissent pas ce concept qui existe maintenant depuis quelques années déjà, je vous invite à aller consulter les deux sites : d’une part, le camp NaNo et d’autre part, le NaNoWriMo officiel.

L’idéal, c’est de parvenir à écrire 50 000 mots en un mois, à raison de 1 600 mots et des poussières par jour. Cela demande du dévouement, un minimum d’organisation, et surtout, de ne pas flancher dans l’écriture. Laissez vos doutes de côté et surtout, laissez-vous guider par vos doigts sur le clavier !

Je suis plutôt du genre écrivain désorganisée, comme je vous l’ai déjà dit. Et j’ai tendance à me dire « oh ce détail, j’y penserai plus tard », mais je pense qu’être écrivain, c’est aussi être à l’écoute des besoins de chaque idée de roman. Je ne peux clairement pas écrire Paradoxes comme j’ai écrit Hanafuda, et je ne peux pas me lancer dans le Sang et la Guerre comme j’écrivais mes fanfics il y a quelques années.

Cette fois, j’ai besoin d’un plan. Un plan, mes amis, non pas pour dominer le monde (insérez ici un rire machiavélique), mais bien un plan d’écriture. Et donc je travaille sur un cours d’histoire-géo-politique sur Merinea et Akronia, les deux pays principaux de mon récit. Je dois vous avouer que ce n’est pas de tout repos, surtout quand on n’a pas le sens de l’organisation…

Mais ça va être génial !

Vous aussi, vous voulez rejoindre le clan des NaNoteurs ? N’hésitez pas, je vous assure que vous ne le regretterez pas 🙂

Ci-dessus, quelques montages réalisés par Papillon Voyageur l’année dernière pendant nos discussions sur l’univers et ses protagonistes.

Publicités