On n’a qu’à s’aimer

Julie Willame

♦ éditeur : autoédition ♦

♦ nombre de pages : 358 ♦

♦ genre : romance ♦

♦ lecture feel good 

Les + :

  • personnages attachants
  • humour

Les – :

  • manque léger de contexte

résumé :

Battiste Royers a tout pour lui : l’argent, le physique et la situation. Éternel insatisfait, il se perd dans des relations sans lendemain, savourant ses privilèges avec joie. Quand sa mère lui demande de renoncer publiquement à sa liberté de riche célibataire pour préserver l’image de celle-ci, il se voit forcé d’accepter. Et s’il veut pouvoir continuer à passer du temps avec sa sœur Olivia, il a tout intérêt à faire ce que sa mère exige de lui : être avec Shannon. Rien de bien terrible, en somme. Du moins jusqu’à ce qu’il rencontre June, la nouvelle nounou d’Olivia. Jeune femme pétillante et pleine d’énergie, elle va le séduire au premier regard. Malgré tout, ni l’un ni l’autre ne s’autorisera à céder totalement à cette attraction magnétique entre eux. June est en couple, et surtout, elle porte un lourd fardeau qui ternit parfois son regard. Battiste et June devront se battre pour que leur amour puisse exister au grand jour. Mais la souffrance et les non-dits, au lieu de les séparer, les guideront toujours plus près l’un de l’autre.

Avis :

Pour ceux qui suivent le blog, vous connaissez mon amour naturel pour la romance…. 😉 Pourtant, j’ai beaucoup apprécié la lecture de ce nouveau roman de Julie Willame, que j’ai eu la chance de découvrir en avant-première puisque j’ai travaillé sur la correction du manuscrit et la rédaction du résumé. 🙂

On n’a qu’à s’aimer nous raconte l’histoire d’un jeune homme riche, Battiste, tombant amoureux de la nounou de sa sœur. Jusque-là, rien de très surprenant, surtout quand on lit les descriptions qu’il fait de June. Le récit est écrit en je, du point de vue de Battiste. Ne lisant pas beaucoup de romances, j’ai bien aimé que l’on plonge dans les pensées du garçon, pour changer de mes autres lectures du genre.
Cela nous permet de nous rendre compte que, si au début l’affection qu’il porte à June est surtout d’ordre physique (il s’extasie plusieurs fois sur certains détails anatomiques :p), elle devient très vite plus profonde qu’une simple attirance sexuelle. Et c’est ça qui fait toute la cruauté de l’histoire… et de l’auteure.

S’il n’y avait pas eu de secrets entre les deux protagonistes, on aurait suivi une romance certes un peu compliquée du fait de leurs statuts respectifs, mais sans véritable enjeu. Pourtant, dès le début, on découvre que June a un secret… qui la rend fragile et timide, mais aussi peu encline à se laisser séduire par Baptiste. Ce n’est cependant pas la seule révélation qui tombera dans l’histoire ! D’ailleurs, je ne vous en dis pas plus.

Les dialogues entre les personnages sont bien sentis, les caractères se perçoivent facilement et l’auteure joue très bien entre légèreté et conversations pleines d’enjeux. Baptiste et June paraissent très réels, naturels. On sent qu’ils vivent vraiment dans la tête de l’auteure, qu’ils ont une âme.

Les rebondissements m’ont semblé logiques, dans la continuité de l’action et des caractères des personnages. Souvent, un des détails qui font que je ne peux pas lire de romance, c’est le caractère pas du tout réaliste des personnages, les situations alambiquées, les hasards purement deus ex machina. Eh bien, c’est un défaut que je n’ai pas du tout retrouvé dans ce roman !

Au niveau du style, j’ai vu une nette progression dans l’écriture de Julie. Ici, il y a un bon équilibre dans le rythme du récit. L’auteure met toujours l’accent sur les dialogues, mais les descriptions, quoique succinctes, sont efficaces, vont droit au but. Pour moi, c’est un manque, car j’aime les longues descriptions, mais c’est vraiment une affaire de goût. Ce rythme léger rend le roman facile à lire, agréable.

Malgré les moments difficiles évoqués dans cette histoire – le deuil, entre autres -, l’auteure y a glissé une bonne dose d’humour.

En résumé, j’ai beaucoup apprécié ma lecture de ce roman touchant et léger à la fois. J’ai trouvé l’histoire bien pensée, bien construite, avec de bons rebondissements et une bonne alternance de passages drôles et touchants. J’ai adoré détester Shannon, aussi. 🙂 Donc j’ai vraiment hâte de découvrir les prochains ouvrages de Julie Willame. ❤

Pour commander ce roman, n’hésitez pas à contacter l’auteure sur sa page facebook. 🙂

Publicités